26

Re: 36. Et puis merde

Les forums thématiques (BD ou pas) restent des lieux très marginaux qui ne sont pas représentatifs de l'avis majoritaire. Si on veut les parcourir ou y participer, il convient de garder cela à l'esprit. La plupart des gens avec qui je discute, en festival ou ailleurs, ne vont JAMAIS sur ces forums.

27

Re: 36. Et puis merde

Pour se réconcilier avec BD Gest : un jeu concours autour du nouvel album !
C'est par ici : https://www.bdgest.com/concours-687-BD- … h-t36.html

28

Re: 36. Et puis merde

Je peux jouer ? big_smile

Re: 36. Et puis merde

Yves H a écrit:

Je peux jouer ? big_smile

Faut demander à papa si tu peux. tongue

Living Well Is The Best Revenge

30

Re: 36. Et puis merde

Denis Hans a écrit:
Yves H a écrit:

Je peux jouer ? big_smile

Faut demander à papa si tu peux. tongue

Il va être content que je lui ramène un de ses albums !

31

Re: 36. Et puis merde

Yves H a écrit:
Denis Hans a écrit:
Yves H a écrit:

Je peux jouer ? big_smile

Faut demander à papa si tu peux. tongue

Il va être content que je lui ramène un de ses albums !

Ben oui, il sera fier de son p'tit gars qui connait son "Jeremiah" sur le bout des doigts !  big_smile big_smile big_smile

32

Re: 36. Et puis merde

Alain a écrit:
Yves H a écrit:
Denis Hans a écrit:

Faut demander à papa si tu peux. tongue

Il va être content que je lui ramène un de ses albums !

Ben oui, il sera fier de son p'tit gars qui connait son "Jeremiah" sur le bout des doigts !  big_smile big_smile big_smile

Il va surtout me prendre pour un con. Et il aura pas tort. big_smile

Re: 36. Et puis merde

Moi j'ai un fils et pour mon expérience ce sont les fils qui prennent leur père pour des cons.
Nous autres, pères, nous contentons de prendre nos fils pour des petits cons... big_smile

34

Re: 36. Et puis merde

Quand ils sont ados, je suis d'accord. Jusqu'à preuve du contraire, j'ai dépassé le stade d'ado. Arrivé à l'âge adulte, j'ai la faiblesse de croire que les compteur sont remis à zéro. Dès lors, passer pour un con aux yeux de son père, à l'indice connométrique du mercredi soir, c'est lourd de signification...

35

Re: 36. Et puis merde

En dehors du débat autour des papas, des fistons et des cons (sans oublier les petits cons chers à Frenchoïd), je reviens sur l'album.
A l'instar d'icelui, je trouve cet opus graphiquement réussi.
En revanche, je n'ai pas coincé sur les questions sans réponse laissées par Hermann et dont la chute (hi ! hi !) fait partie. Nous ne saurons sans doute jamais qui était cette famille de déglingués et comment ces étranges personnages en sont arrivés à cette situation précise au moment où leur trajectoire coupe celle des deux néo-piétons, et peu me chaut.
Quant à l'acte commis par Jer' planche 33 et qui heurta notre ami à nous en forme de Français, je trouve pour ma part qu'il a déjà fait aussi pire et depuis longtemps. Non ?

Re: 36. Et puis merde

xav kord a écrit:

Quant à l'acte commis par Jer' planche 33 et qui heurta notre ami à nous en forme de Français, je trouve pour ma part qu'il a déjà fait aussi pire et depuis longtemps. Non ?

Comme ça, sec et net, sans prévenir, dans le dos ? Peut-être. C'est la question que je posais, justement.
Et la cause de l'engueulade finale ? C'est parce que Jeremiah a bêtement mis sa vie en jeu ?

37

Re: 36. Et puis merde

Boh. Jeremiah nous a prouvé à maintes reprises que la vie d'un homme ne pèse pas lourd à ses yeux. Faut dire qu'il vit dans un monde qui valide cette façon de voir les choses.
Quant à l'engueulade finale, on peut penser qu'elle est due à la trouille monumentale que Jer' a offert à Kurdy. Je trouve d'ailleurs que c'est le seul truc tiré par les cheveux : Jeremiah mise beaucoup (trop) sur l'intervention du sbire-qui-ne-respecte-plus-son-patron. Mais c'est un détail finalement.

Re: 36. Et puis merde

J'en étais arrivé à la même conclusion, et le raccourci me paraît toujours... court.

39 (modifié par Rice N Hier 07:18:51)

Re: 36. Et puis merde

A propos du scénario, je dois dire que, si au départ j'étais un peu perdu, au final j'ai pris plaisir à être balloté dans l'intrigue. C'est parfois tiré par les cheveux, comme cette histoire de micros planqués dans la chambre et dont Jer' soupçonne tout de suite la présence, mais ça fait une scène rigolote au final.
À propos de final, la chute est en effet un peu abrupte, mais bon ... C'est un Jeremiah assez léger, presque drôle parfois. Je le relirai dans quelques jours pour approfondir.