Sujet: Largo Winch

J'ouvre cette discussion en écho à une message de l'ami Frenchoïd qui a écrit ceci :

Frenchoïd a écrit:

En découvrant le nouveau Largo Winch j'ai pensé à Hermann sur une certaine case (page 32, image 6). Et je me suis demandé si Francq aurait fait ça avant qu'Hermann -- dont on sait que Francq l'a longtemps lu de près, et sans doute continue-t-il -- ne s'y mette. Au passage le rendu chez Francq est sensiblement plus réaliste que dans ce que je connais d'Hermann à ce jour.

La case en question :
http://www.hermannhuppen.be/fichiers/Image/divers/Capture.JPG

Ce qui m'a fait réagir en postant ceci :

Yves H. a écrit:

A ce propos, il semble que Van Hamme n'apprécie pas du tout le scénario de Giacometti. Vos avis ?

Si vous avez lu cet album, votre avis nous intéresse ! wink
http://bdi.dlpdomain.com/album/9782800168616-couv-M800x1600.jpg

2

Re: Largo Winch

Ce type de cases, on l'a vu dans les années 80 chez Swolfes, non ?

Re: Largo Winch

Je viens de le terminer, pas déçu du tout. même si je m'y perd un peu dans les manipulations financières. Plus qu'a attendre la suite wink

Living Well Is The Best Revenge

4 (modifié par Frenchoïd 08-10-2017 15:12:09)

Re: Largo Winch

Le discours ambiant, la doxa du plan com, semble être qu'avec ce tome 21 « ça y est, Largo Winch est enfin rentré dans le XXIe siècle ! » ? Il semble que Francq porte ce discours assez haut, avec à l'appui une ou des anecdotes illustrant combien Van Hamme n'est plus de son temps.
À la lecture de l'album, je ne vois pas bien en quoi il y aurait un tel bouleversement...

Quant à la réaction de Van Hamme, en effet il semble assez circonspect. Qu'il regrette l'absence de cul dans le nouvel album, je continue à trouver ça étonnamment puéril de sa part, m'enfin Largo Winch est sa créature, il pense savoir ce qui est bon lui.
En revanche il daube pas mal le scénario, sur le plan technique, ce qui doit passer assez mal chez Giacometti qui, lui, semble se répandre en hommages sur le savoir-faire de son grand prédécesseur... D'autant que les scénarios de Van Hamme sont certes costauds mais certainement pas à l'abri de toute réserve, entre ficelles épaisses façons câbles de marine et retours à l'équilibre périlleux.

Sinon, l'album se lit avec plaisir selon moi, n'était un passage où on découvre que Largo Winch, lui, n'est pas du tout de son temps puisqu'il ignore tout du high frequency trading, contrairement à la plupart de ses lecteurs j'imagine. Curieux ratage.

Là-dessus, Yves -- et je suppose que je ne suis pas le seul gars à se poser la question mais je suis peut-être le seul à être assez mal embouché pour te la poser --, mais puisque tu l'as signalé ici même, il est tentant de te demander : pourquoi n'as-tu pas lu cet album ? Ça ne t'intéresse simplement pas ?

5

Re: Largo Winch

Frenchoïd a écrit:

Là-dessus, Yves -- et je suppose que je ne suis pas le seul gars à se poser la question mais je suis peut-être le seul à être assez mal embouché pour te la poser --, mais puisque tu l'as signalé ici même, il est tentant de te demander : pourquoi n'as-tu pas lu cet album ? Ça ne t'intéresse simplement pas ?

Bah, d'une part, je ne suis pas un lecteur de BD compulsif. Les albums qui passent entre mes mains sont pour la plupart les exemplaires que le sanglier reçoit en vue de l'attribution du prix Diagonale. J'achète peu de BD et donc en lis peu. Ce n'est pas du mépris mais une certaine inertie et un manque de temps - j'ai déjà une tapée de romans et de séries télé en souffrance, pas besoin d'en rajouter.

D'autre part, je ne suis pas un fan de JVH. Je lui reconnais un savoir-faire irréprochable. Seulement, j'ai toujours trouvé que Van Hamme construisait ses scénarios comme on construit un plan financier : c'est carré, étudié, huilé, maîtrisé, sans faille. Il semble répondre à un cahier des charges et rend une copie toujours impeccable. Mais c'est lisse. Beaucoup trop lisse pour moi. Et un brin racoleur, avec toutes ces filles déshabillées. Et cette impression qu'il court en permanence après James Bond (d'où, je pense, l'aspect daté de ses scénarios).

Avec le temps, je recherche de plus en plus l'épaisseur psychologique. En BD ou ailleurs. Et ce n'est pas chez Van Hamme que je pense la trouver.

6 (modifié par Rice N 08-10-2017 20:36:21)

Re: Largo Winch

Yves H a écrit:

Avec le temps, je recherche de plus en plus l'épaisseur psychologique. En BD ou ailleurs. Et ce n'est pas chez Van Hamme que je pense la trouver.

Tu devrais essayer certains Mangas.
"Quartier Lointain" par exemple de Jiro Tanigushi.

7

Re: Largo Winch

Rice N a écrit:
Yves H a écrit:

Avec le temps, je recherche de plus en plus l'épaisseur psychologique. En BD ou ailleurs. Et ce n'est pas chez Van Hamme que je pense la trouver.

Tu devrais essayer certains Mangas.
"Quartier Lointain" par exemple de Jiro Tanigushi.

Je connais Tanigushi, très intéressant même si je recherche quelque chose de plus âpre, de plus sombre. Quelque chose que je retrouve davantage dans le cinéma indépendant, la musique et la littérature anglo-saxonnes, essentiellement américaine. Une sorte de traduction de l'esprit de la musique blues ou country blues en BD.

8

Re: Largo Winch

En BD, ça risque d'être plus difficile à trouver.
Peut être du côté de Frank Miller (je ne me suis jamais totalement remis du choc de Dark Knight).
Sinon il y a Providence d'Alain Moore qui pourrait te plaire.

9

Re: Largo Winch

Je voulais dire que c'est ce que je cherche à traduire moi-même en BD. Désolé de m'être mal fait comprendre. wink

10

Re: Largo Winch

Rice N a écrit:

Sinon il y a Providence d'Alain Moore qui pourrait te plaire.

C'est le frère d' Alan ? tongue

11

Re: Largo Winch

bua a écrit:
Rice N a écrit:

Sinon il y a Providence d'Alain Moore qui pourrait te plaire.

C'est le frère d' Alan ? tongue

Ha ha ha !
C'est le correcteur automatique qui me fait parfois des misères,  Et je n'ai pas relu.
Mais oui, Alan Moore big_smile

12

Re: Largo Winch

Yves H a écrit:

Je voulais dire que c'est ce que je cherche à traduire moi-même en BD. Désolé de m'être mal fait comprendre. wink

Ah, oui, j'avais compris de travers.
Ceci dit, jette un oeil sur Providence et Dark Knight (la première série,  les suivantes sont dispensables).

13

Re: Largo Winch

Ok, merci, j'y penserai. smile

14

Re: Largo Winch

Yves H a écrit:

...Bah, d'une part, je ne suis pas un lecteur de BD compulsif. Les albums qui passent entre mes mains sont pour la plupart les exemplaires que le sanglier reçoit en vue de l'attribution du prix Diagonale. J'achète peu de BD et donc en lis peu...

Je suis toujours un peu étonné par la fréquence de cette réponse de la part de dessinateurs et/ou auteurs de BD.
Aucune critique de ma part, juste une constatation wink
J'étais toujours convaincus que ces derniers étaient des lecteurs invétéré, de BD.

Re: Largo Winch

'Ffectivement, le Dark Knight I, dans le genre « âpre » et « sombre »...!
À lire si possible en v.o.

16

Re: Largo Winch

moi j'ai laché largo winch au tome 5 il me semble ;comme yves il me semblait que le scénario était trop carré et je n' adhérais pas au milieu financier

17

Re: Largo Winch

Alain a écrit:
Yves H a écrit:

...Bah, d'une part, je ne suis pas un lecteur de BD compulsif. Les albums qui passent entre mes mains sont pour la plupart les exemplaires que le sanglier reçoit en vue de l'attribution du prix Diagonale. J'achète peu de BD et donc en lis peu...

Je suis toujours un peu étonné par la fréquence de cette réponse de la part de dessinateurs et/ou auteurs de BD.
Aucune critique de ma part, juste une constatation wink
J'étais toujours convaincus que ces derniers étaient des lecteurs invétéré, de BD.

Peut-être aussi la peur d'être déstabilisé, de se perdre en lisant trop les travaux des autres. Et puis faut dire qu'on y est plongé en permanence. Se changer les idées ne peut pas faire de tort. wink

18

Re: Largo Winch

Frenchoïd a écrit:

'Ffectivement, le Dark Knight I, dans le genre « âpre » et « sombre »...!
À lire si possible en v.o.

J'ai vu l'adaptation ciné. Pas mal, même si les histoires de super héros ne sont pas ma tasse de thé. Je préfère de loin les films du style No Country For Old Men (roman et film) ou Hell Or High Water, pour ne citer que ceux-là. Puis en série télé : Fargo (le film aussi, cela va sans dire), Breaking Bad, Better Call saul, The Preacher (si vous aimez ce qui est déjanté et iconoclaste, c'est pour vous), etc.

Mais graphiquement, Miller, c'est du costaud.

19

Re: Largo Winch

Yves H a écrit:
Frenchoïd a écrit:

'Ffectivement, le Dark Knight I, dans le genre « âpre » et « sombre »...!
À lire si possible en v.o.

J'ai vu l'adaptation ciné. Pas mal, même si les histoires de super héros ne sont pas ma tasse de thé ...

Houloulou ! Il n'y a strictement aucun rapport entre les films et la BD , si ce n'est le titre.
Ce ne sont pas les mêmes histoires.

Et pour ce qui est de l'aspect âpre et sombre Nolan en comparaison de Miller, c'est de la petite bière. Vraiment. Sans parler du côté hélas visionnaire. 30 ans plus tard, je suis estomaqué que DC l'ai laissé jouer ainsi avec leur personnage.

20

Re: Largo Winch

Rice N a écrit:
Yves H a écrit:
Frenchoïd a écrit:

'Ffectivement, le Dark Knight I, dans le genre « âpre » et « sombre »...!
À lire si possible en v.o.

J'ai vu l'adaptation ciné. Pas mal, même si les histoires de super héros ne sont pas ma tasse de thé ...

Houloulou ! Il n'y a strictement aucun rapport entre les films et la BD , si ce n'est le titre.
Ce ne sont pas les mêmes histoires.

Et pour ce qui est de l'aspect âpre et sombre Nolan en comparaison de Miller, c'est de la petite bière. Vraiment. Sans parler du côté hélas visionnaire. 30 ans plus tard, je suis estomaqué que DC l'ai laissé jouer ainsi avec leur personnage.

Ah ok, merci pour toutes ces précisions. smile