26

Re: 32. Le caïd

Ayé, lu !
Je ne reviendrai pas sur l'absence de surprise qui est soulignée dans à peu près tous les commentaires de ce fil ; en même temps, quand on arrive comme nous au 32ème opus d'une série, c'est quand même assez peu étonnant qu'on établisse des parallèles avec les 31 récits précédents, non ? ce qui serait intéressant, ce serait d'avoir l'avis de quelqu'un en train de découvrir l'univers de Jeremiah... Je lance l'appel.

En revanche, même si je reconnais de très belles choses dans cet album (les 5-6 premières planches sont d'une très grande veine, je trouve), certains détails me chiffonnent : quelques erreurs de proportions ici ou là (vignette 1, planche 14), des yeux placés bizarrement dans un visage (vignette 4 planche 44), des visages parfois peu reconnaissables (vignette 8 planche 36), un "mouvement arrêté" (un des grands talents de Hermann !!!) pas trop réussi (vignette 9 planche 37)... Bref que des petites bêtises dont on sait Hermann largement capable de les éviter... Ah ! s'il revenait à des crayonnés un peu plus détaillés avant de se lancer avec l'encre !...
Bon, on m'objectera mon côté pinaillou, mais primo je l'assume, et deuxio, on parle pas des trains qui arrivent à l'heure, non ?

Un admirateur d'Hermann, c'est forcément exigeant, donc limite chiant : c'est de sa faute, il avait qu'à pas nous habituer. tongue

27

Re: 32. Le caïd

...et, au fait : la "curieuse redite" relevée par Frenchoïd ne me dérange pas du tout : pour moi, Kurdy répète à jeun ce qu'il disait plus tôt, très imbibé, et concerne son incapacité à envisager la vie sans son pote. Bourré ou pas, pour lui, Jeremiah ne peut pas mourir. A confirmer par l'auteur ?

28 (modifié par Alain 11-02-2013 09:03:01)

Re: 32. Le caïd

Et bien voilà, maintenant que je l'ai relu, je viens moi aussi y mettre mon petit grain de sable...
Bon, je dirai que comme tout le monde, je trouve que l'histoire ressemble à du déjà-vu;
Deux clans qui s'affrontent, nos deux héros qui s'y trouvent mêlés par hasard, bien que là on se demande même s'ils y sont vraiment mêlés ! Un flutiau écrasé qui ressemble furieusement à un banjo cassé dans une précédente aventure, pour une fin semblable ...
Mais bon, comme je l'ai dit à d'autres reprises, je suis bien trop fan du dessin pour être objectif, d'autant plus que si l'histoire à un goût de déjà vue, la maitrise du découpage et de la mise en scène est toujours au top ! (sans parler des dialogues.)
Non, moi ce qui m'a le plus "dérangé" c'est ce côté ivre de Kurdy sur la longueur de l'album, qu'on n'a jamais vu à ce point-là (me semble-t-il), et qui là, n'a pas de raison bien précise, si tenté qu'il en ai besoin d'une !

29

Re: 32. Le caïd

J'ai lu Le Caid ... Je rejoins complètement vos remarques.
Pour me consoler, j'ai relu La Secte.

30

Re: 32. Le caïd

Pour compléter la lecture du Caïd, l'on peut lire l'interview récente de l'auteur de Jeremiah, sur le site In The Morning Mag ( ITMM ).

31

Re: 32. Le caïd

j'ai lu le caid et j'ai plutot bien aimé meme si il y a du déja vu ; c'est tout ce que j'aime de l'action aucune morale ,de l' humour et toujours cette amitié entre nos deux héros ,on sent bien que meme ivre kurdy donnerai sa peau pour son pote (attention pas son fric !) bref j'ai passé un bon moment et c'est tout ce que je demande a hermann et bien sure le dessin : toujours génial

32

Re: 32. Le caïd

nim70 a écrit:

Pour compléter la lecture du Caïd, l'on peut lire l'interview récente de l'auteur de Jeremiah, sur le site In The Morning Mag ( ITMM ).

Merci nim ! smile

33

Re: 32. Le caïd

xav kord a écrit:
nim70 a écrit:

Pour compléter la lecture du Caïd, l'on peut lire l'interview récente de l'auteur de Jeremiah, sur le site In The Morning Mag ( ITMM ).

Merci nim ! smile

yes ! c'est (très) toujours interressant d'avoir les commentaires de l'auteur sur le pourquoi de l'histoire.

Re: 32. Le caïd

L'ai lu aussi... J'adore le retour du type avec son coucou suisse...

Living Well Is The Best Revenge

35

Re: 32. Le caïd

nim70 a écrit:

Pour compléter la lecture du Caïd, l'on peut lire l'interview récente de l'auteur de Jeremiah, sur le site In The Morning Mag ( ITMM ).

Merci Nim, c'est très intéressant, cela éclaire davantage sur les motivations d'Hermann ,
C'est assez spectaculaire, quelque part, la façon qu'à Hermann de multiplier les intrigues parallèles sans jamais se prendre les pieds dans le tapis ni perdre de vue aucun des protagonistes, avec une méthode pour le moins assez cassé gueule.