101

Re: Old Pa Anderson

Merci, Rice.

102

Re: Old Pa Anderson

Tiens, en passant, juste une petite question (tout le monde peut jouer big_smile) : comment interprétez-vous le rôle du chien dans cette histoire ?

103

Re: Old Pa Anderson

Yves H a écrit:

Tiens, en passant, juste une petite question (tout le monde peut jouer big_smile) : comment interprétez-vous le rôle du chien dans cette histoire ?

Ce n'était pas le petit chien avec lequel jouait Lizzie dans sa petite enfance ?

104

Re: Old Pa Anderson

Il ouvre et referme l'histoire.
Il est un peu solitaire
On le voir aussi de nuit, grattant la terre, probablement en quête d'un os à ronger.
Calme et paisible, il semble observer les humains s'agiter dans une violence meurtrière avec détachement.
Je dirais qu'il est là comme pour signifier qu'au final les bêtes sont moins cons que les hommes ?

105

Re: Old Pa Anderson

Sinon, au rayon "pinaillerie", planche 1 case 4: Old Pa a posé son chapeau sur le comptoir et commande sa bière.
Case 5: il est pensif, sa bière à la main et le chapeau a disparu!

106

Re: Old Pa Anderson

Rice N a écrit:

Sinon, au rayon "pinaillerie", planche 1 case 4: Old Pa a posé son chapeau sur le comptoir et commande sa bière.
Case 5: il est pensif, sa bière à la main et le chapeau a disparu!

Le barman a sans doute déplacé le chapeau pour nettoyer le comptoir, du coup il en a laissé son chiffon...

107

Re: Old Pa Anderson

nim70 a écrit:
Rice N a écrit:

Sinon, au rayon "pinaillerie", planche 1 case 4: Old Pa a posé son chapeau sur le comptoir et commande sa bière.
Case 5: il est pensif, sa bière à la main et le chapeau a disparu!

Le barman a sans doute déplacé le chapeau pour nettoyer le comptoir, du coup il en a laissé son chiffon...

Voilà. Merci, nim. wink

108

Re: Old Pa Anderson

Rice N a écrit:

Il ouvre et referme l'histoire.
Il est un peu solitaire
On le voir aussi de nuit, grattant la terre, probablement en quête d'un os à ronger.
Calme et paisible, il semble observer les humains s'agiter dans une violence meurtrière avec détachement.
Je dirais qu'il est là comme pour signifier qu'au final les bêtes sont moins cons que les hommes ?

Mmh, peut mieux faire. tongue

109

Re: Old Pa Anderson

nim70 a écrit:
Yves H a écrit:

Tiens, en passant, juste une petite question (tout le monde peut jouer big_smile) : comment interprétez-vous le rôle du chien dans cette histoire ?

Ce n'était pas le petit chien avec lequel jouait Lizzie dans sa petite enfance ?

Pas mal essayé, mais non. En tout cas, pas dans ma tête lorsque j'ai écrit l'histoire. Mais l'idée est assez jolie.

110

Re: Old Pa Anderson

Bon, allez, je balance l'explication (qui aura échappé à tout le monde :D).

En raison de la ségrégation, il y a une hiérarchisation "naturelle" qui s'opère au sommet de la quelle se trouve le Blanc (on s'en serait douté). Au début de l'histoire, Old Pa chasse le chien, ce qui tend à démontrer que le Noir est au-dessus du chien dans la pyramide sociale. Lors de leur seconde rencontre (planche 44), l'homme noir et le chien sont à égalité : ils se croisent sans se regarder, errant dans la nuit comme deux vagabonds. A la fin, on sait ce qui arrive à Old Pa tandis que le chien revient à son point de départ.  Socialement, Old Pa est ravalé à l'état de chose nuisible, un cafard, voire pire, à écraser. Le chien reste un chien. En définitive, il semble occuper une place privilégiée dans la hiérarchie par rapport au Noir.

Voilà. :)

111

Re: Old Pa Anderson

J'avoue, la symbolique de la place du chien par rapport aux autres personnages m'avait échappé ; je l'avais compris moi aussi comme Rice N : un observateur extérieur de ce monde de dingues...

112

Re: Old Pa Anderson

Yves H a écrit:

Bon, allez, je balance l'explication (qui aura échappé à tout le monde big_smile).

En raison de la ségrégation, il y a une hiérarchisation "naturelle" qui s'opère au sommet de la quelle se trouve le Blanc (on s'en serait douté). Au début de l'histoire, Old Pa chasse le chien, ce qui tend à démontrer que le Noir est au-dessus du chien dans la pyramide sociale. Lors de leur seconde rencontre (planche 44), l'homme noir et le chien sont à égalité : ils se croisent sans se regarder, errant dans la nuit comme deux vagabonds. A la fin, on sait ce qui arrive à Old Pa tandis que le chien revient à son point de départ.  Socialement, Old Pa est ravalé à l'état de chose nuisible, un cafard, voire pire, à écraser. Le chien reste un chien. En définitive, il semble occuper une place privilégiée dans la hiérarchie par rapport au Noir.

Voilà. smile

C'est tout tordu ton explication, hé !!!!
Parce que Old Pa se fait lyncher parce qu'il s'est rebellé
Si le chien se met à mordre, il se prendra un coup de pelle tout pareil.
Le vrai problème d'Old Pa, c'est surtout sa classe sociale. S'il avait eu des dollars pleins les poches, ils auraient même pas regardés sa fille les salopards.

113

Re: Old Pa Anderson

Rice N a écrit:
Yves H a écrit:

Bon, allez, je balance l'explication (qui aura échappé à tout le monde big_smile).

En raison de la ségrégation, il y a une hiérarchisation "naturelle" qui s'opère au sommet de la quelle se trouve le Blanc (on s'en serait douté). Au début de l'histoire, Old Pa chasse le chien, ce qui tend à démontrer que le Noir est au-dessus du chien dans la pyramide sociale. Lors de leur seconde rencontre (planche 44), l'homme noir et le chien sont à égalité : ils se croisent sans se regarder, errant dans la nuit comme deux vagabonds. A la fin, on sait ce qui arrive à Old Pa tandis que le chien revient à son point de départ.  Socialement, Old Pa est ravalé à l'état de chose nuisible, un cafard, voire pire, à écraser. Le chien reste un chien. En définitive, il semble occuper une place privilégiée dans la hiérarchie par rapport au Noir.

Voilà. smile

C'est tout tordu ton explication, hé !!!!
Parce que Old Pa se fait lyncher parce qu'il s'est rebellé
Si le chien se met à mordre, il se prendra un coup de pelle tout pareil.
Le vrai problème d'Old Pa, c'est surtout sa classe sociale. S'il avait eu des dollars pleins les poches, ils auraient même pas regardés sa fille les salopards.

Non, pas tordu. Le chien aurait-il été lynché comme Old Pa ? Je ne crois pas. Juste une balle dans la tête. Ici, le traitement réservé à Old Pa dépasse celui réservé à un animal aussi dangereux soit-il. Dans les états ségrégationnistes, les Noirs étaient en théorie protégés par la Constitution américaine ; dans les faits, ils étaient moins bien considérés que des animaux.

114 (modifié par Rice N 28-02-2016 08:46:32)

Re: Old Pa Anderson

C'est surtout qu'ils représentaient une menace politique à terme, contrairement au chien.
En ce sens, le traitement ignoble qui leur était réservé témoigne d'une certaine forme de reconnaissance  malgré tout (c'est abominable, j'entend bien), mais le chien reste en dessous, en cela que du chien on s'en fout royalement. Alors que les noirs font peur.
Les mentalités n'ont pas énormément évoluées depuis.
Que récemment, un gosse d'une douzaine d'années se fasse abattre pour avoir joué avec un pistolet en plastique en dit quand même long.

115

Re: Old Pa Anderson

Je me place uniquement au niveau de l'humain et vois le traitement infligé aux Noirs. Il est plus dégradant que celui réservé aux chiens. En tout cas, dans un moment et un contexte donnés. Je ne vais quand même pas en faire une thèse politique ou historique. C'est une fiction et j'illustre avec elle la vision que j'ai d'une situation précise. C'est un parti-pris certes légèrement forcé mais percutant. D'autant plus percutant qu'il a fallu que je le souligne moi-même car personne ne l'avait remarqué... big_smile

Quant à la peur des Noirs, elle n'a pu se développer que si préexistait un profond mépris pour les esclaves d'origine africaine.

Et puis :
https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/4b/62/9b/4b629b2f03dbea7782b7754abd9eb8e6.jpg

Ça aussi ça en dit long, non ?

116

Re: Old Pa Anderson

Yves H a écrit:

Je me place uniquement au niveau de l'humain et vois le traitement infligé aux Noirs. Il est plus dégradant que celui réservé aux chiens.

Oui, on est bien d'accord là dessus. Ce qui signifie, selon moi, qu'ils accordent plus d'attention aux noirs qu'aux chiens,même si c'est totalement pervers.
Ils haïssent les noirs mais ignorent les chiens en quelque sorte.

Yves H a écrit:

Et puis :
https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/4b/62/9b/4b629b2f03dbea7782b7754abd9eb8e6.jpg

Ça aussi ça en dit long, non ?

la connerie humaine est sans limite.
Un ami à moi s'est ouvert un compte Facebook pour des raisons professionnelles. Ce qu'il peut lire comme commentaires haineux sur a peu près tous les sujets ...

117

Re: Old Pa Anderson

Amusante coïncidence, dans La Librairie Francophone ce weekend : http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1239567 (à partir de 33:00).

118

Re: Old Pa Anderson

Yves H a écrit:

C'est un parti-pris certes légèrement forcé mais percutant. D'autant plus percutant qu'il a fallu que je le souligne moi-même car personne ne l'avait remarqué... big_smile

Je pense que c'est inhérent à la bédé, la discrétion de ton intention ; le récit se déroule très vite, le chien représente quoi ? 3, 4 vignettes ? Le regard passe très/trop vite, on est aspiré par le déroulé de l'action car c'est le lecteur qui décide, sans toujours avoir tous les éléments des auteurs, de s'attarder ou pas. Dans un film (ou même un roman), nous aurions été bien obligés de nous interroger sur les séquences avec le cabot.

119

Re: Old Pa Anderson

xav kord a écrit:
Yves H a écrit:

C'est un parti-pris certes légèrement forcé mais percutant. D'autant plus percutant qu'il a fallu que je le souligne moi-même car personne ne l'avait remarqué... big_smile

Je pense que c'est inhérent à la bédé, la discrétion de ton intention ; le récit se déroule très vite, le chien représente quoi ? 3, 4 vignettes ? Le regard passe très/trop vite, on est aspiré par le déroulé de l'action car c'est le lecteur qui décide, sans toujours avoir tous les éléments des auteurs, de s'attarder ou pas. Dans un film (ou même un roman), nous aurions été bien obligés de nous interroger sur les séquences avec le cabot.

J'en suis bien conscient. Disons que j'ai intégré ces mini-séquences pour me faire plaisir parce que je me doutais bien que personne ne les relèverait. Même le sanglier est passé à côté. wink

120 (modifié par Rice N 29-02-2016 08:53:36)

Re: Old Pa Anderson

Ceci dit, c'est un peu le propre de toute oeuvre, que soit un livre, une peinture ou bien une chanson, chacun y apporte en quelques sortes sa perception à lui, son émotion. Que celle-ci ne soit pas toujours celle de l'auteur est fréquent, et même, c'est ce qui en fait la force.
Moi et Xav, on voyait le chien comme un temoin de la connerie humaine , Nim avait une jolie idée sur son passé et toi Yves, tu le places dans l'histoire pour souligner le mépris total envers les noirs.

121

Re: Old Pa Anderson

Tu as tout à fait raison, Rice. Chaque interprétation est acceptable et même bienvenue. Après tout, qui sait, c'est peut-être moi qui ai tort et le chien est bien celui de la gamine ou le témoin à distance des errements humains. wink

122

Re: Old Pa Anderson

On a coutume de dire qu'un auteur est le dernier à savoir vraiment ce qu'il a mis (ou voulu mettre) dans son œuvre, mais j'ai un avertissement à lancer aux futurs exégètes : venez pas faire chier Ivache avec ce qu'il a voulu ou pas voulu mettre dans ses scénarios ! big_smile

123

Re: Old Pa Anderson

Des plaies, ces mecs-là, je te dis !

124

Re: Old Pa Anderson

Yves H a écrit:

Des plaies, ces mecs-là, je te dis !

Oui mais tu me le dis sur un autre topic, alors faut l'temps que j'additionne (enfin, tant qu'on n'est pas obligé d'aller sur FaisCeBouc pour être informés, hein... big_smile). Donc, pour résumer ton propos, dans ce métier y a les plaies et y a les boss(es)*, si je te suis bien...

* En tant qu'anglophone pratiquant je me sens tenu d'utiliser ici le pluriel anglais de rigueur, mais du coup ça me plante un peu l'effet (effet fort modeste, je l'admets sans barguigner du croupion...). À moins que la réforme -- la Réforme ? -- dont avec laquelle on vient récemment de nous accabler (et dont certains ici appliquaient déjà les aberrantes directives) n'y voie un inconvénient -- après tout désormais les sandwichs peuvent avoir des flashs...

125

Re: Old Pa Anderson

La version polonaise est parue ce mois-ci :
PunBB bbcode test
PunBB bbcode test


Et un lien pour commander vos albums manquants: http://www.sklep.gildia.pl/szukaj/osoba/hermann-huppen wink
Pour les faire dédicacer, c'était hier à Varsovie: http://institutfrancais.pl/culture/file … ann-FR.pdf