Sujet: 10. (Tours de Bois-Maury) : Olivier

http://www.hermannhuppen.be/fichiers/Image/boismaury/olivier.jpg
Infos générales:
> BD no. 10
> Olivier
> Collection Vécu
> 44 pages
> Publié en 1994

Editeur:
> Editions Glénat

Scénariste:
> Hermann Huppen

Dessinateur:
> Hermann Huppen

2

Re: 10. (Tours de Bois-Maury) : Olivier

Chers MM Hermann Huppen et Yves,

Je tiens à vous remercier vivement pour la création de la série "les tours de Bois Maury".
J'adore l'Histoire et particulièrement celle des hommes grands ou petits.
Votre BD m'a emmené dans cette période du moyen-âge si riche où la réalité dépasse souvent la fiction.
Je relis régulièrement les différents épisodes avec plaisir et aujourd'hui j'ai découvert votre web site.
Je me suis inscrit au forum pour exprimer (moult tardivement) ce que j'ai ressenti à la lecture de "Olivier", dés sa publication.

Il me faut vous dire que je m'étais attaché au personnage d'Aymar presque amicalement.
Les valeurs véhiculées par ce chevalier me sont proches, ses faiblesses aussi…
Alors, quand la mort viens le frapper si bêtement j'en ai ressenti une grande tristesse et un tel dépit que je n'ai plus touché une bd pendant plus d'une année.

Je comprends le souhait de l'auteur de terminer un cycle et de commencer une nouvelle création, cependant, était-il pour autant nécessaire de tuer Aymar? Et de quelle façon!
Aller secourir un toujours imprudent et impétueux William dont l'expérience guerrière en Terre Sainte n'auras point servit, quand l'on sait que la tactique favorite des Arabis était précisément la provocation conduisant à l'embuscade…
Et puis, cette jalousie d'Olivier, si opportune, puisqu'elle prive Aymar d'une couverture tant nécessaire au combat.
Je pense que laisser la porte ouverte à l'imaginaire du lecteur, en épargnant Aymar, aurait été plus souhaitable…

Quoi qu'il en soit, comme l'avait dit Aymar à William au début de l'album "William":
"Un peu d'émoi pour fort petite chose n'est-il pas?"

Cela étant conté, sincères salutations et meilleurs vœux pour l'année 2010.

Louis-Roland

3

Re: 10. (Tours de Bois-Maury) : Olivier

Merci pour votre commentaire et bienvenue sur le forum.

Je tiens toutefois à préciser que je n'y suis pour rien dans la création de la série des Tours de Bois-Maury, tout le mérite en revient à mon illustre papa. wink

4

Re: 10. (Tours de Bois-Maury) : Olivier

La mort d'Aymar ne m'avait pas choqué.
Beaucoup moins que celle de Buddy Longway en tout cas.
Elle conclut bien l'histoire, la quête du chevalier arrive à son terme, mais il ne verra jamais ses précieuse tours ...

5

Re: 10. (Tours de Bois-Maury) : Olivier

Rice N a écrit:

...mais il ne verra jamais ses précieuse tours ...

Mon père est catégorique là-dessus : jamais Aymar ne devait (re)voir ses tours. Arrivé au bout de sa quête, il n'a pas eu d'autre choix que de le faire mourir.

Cela dit, je comprends, le personnage central d'une série qui meurt, c'est un peu comme un proche qui s'en va. C'est difficilement acceptable. On en tient responsable Dieu (?) ou l'auteur de la série (quoique ce dernier se prend un peu pour Dieu en disposant à sa guise de la vie de ses personnages tongue). C'est humain.

6 (modifié par Filôzof 04-01-2010 12:05:28)

Re: 10. (Tours de Bois-Maury) : Olivier

"Les Tours de Bois-Maury" est , pour moi, la série historique numero uno dans la BD actuelle mais la mort de Aymar ne m'a pas paru "choquante" et le fait de n'avoir pas revu son cher château ajoute vraiment une touche humaine au personnage...
Nous avons tous des rêves qui ne se réalisent pas toujours ; le personnage de Aymar n'est pas un super héros , à peine un héros ... Un homme avec ses principes et ses idées et le fait de le voir vieillir et mourir nous permet de nous identifier  au personnage ; Aymar, c'est pas
Spiderman mais pourrait être vous et moi ...

"Les Tours de Bois-Maury " est mort, Vive "Bois-Maury" ...

7

Re: 10. (Tours de Bois-Maury) : Olivier

sur un autre fil, Frenchoïd avait évoqué ce numéros de vécu ou "Olivier" était paru en noir et blanc (au fait, pourquoi donc ? volonté de l'auteur ? De l'éditeur ? Fraymond était à la bourre ?)

Frenchoïd a écrit:
Frenchoïd a écrit:

Foncez-y vite, vous regrettez pas !

Au cas où je n'aurais pas été assez explicite (ça m'étonnerait, c'est tellement pas moi, mais bon), ce numéro contient l'intégralité de Olivier en noir et blanc ! Et c'est beau !

Alors donc, je l'ai commandé, et c'est tout comme l'a dit Frenchoïd ; SUPERBE

Au passage, on a droit a une petite interview d'Hermann (que je pourrais scanner Yves si besoin était) et d'une illustration que je ne me rappelle pas avoir vu dans la bd (mais vaudra que je vérifie)