51

Re: Pour le plaisir des yeux

Parce que ça mange pas de pain :

http://vimeo.com/9559343 (toujours marrant de voir les trucages - même si Hollywood en use et en abuse)

Re: Pour le plaisir des yeux

Ah oui, c'est terrible!
J'ai déjà tourné des scènes avec des écrans verts et c'est marrant de voir le résultat final...

Living Well Is The Best Revenge

53

Re: Pour le plaisir des yeux

Des fondus, des fondus, encore des fondus :

http://www.youtube.com/watch?v=_gik_NV21m4
http://www.youtube.com/watch?v=Udd4xeEl … ded#at=242
http://www.youtube.com/watch?v=bmbJrhcP … re=related

54 (modifié par Frenchoïd 22-03-2011 14:37:41)

Re: Pour le plaisir des yeux

Récemment j'en ai vu une sur YouTube (?) d'un gars qui faisait une descente de ouf quelque part en Asie.
Au fait, connaissez-vous l'adage des vététistes qui se respectent ?

Nan...?

Personne...?

...eh bien ça tombe sous le sens (entre autres) : « Le premier qui freine est un lâche, le dernier qui freine est un con » !

...Pour ma part j'essaie d'être le moins con possible, mais j'avoue qu'il m'est arrivé d'être un peu lâche...

Hé, dites : c'est sûr, ils sont très cons, mais ils ont aussi de bien belles machines... On devine les TS de rêve, avec freins à disque et tout...
:bavbavbav:

Dans le downhill à Valparaiso, le pilote qui se marre tout seul à 02:30, c'est tout ce que j'adore !

55

Re: Pour le plaisir des yeux

Frenchoïd a écrit:

Dans le downhill à Valparaiso, le pilote qui se marre tout seul à 02:30, c'est tout ce que j'adore !

Tiens, la vidéo suivante dans la file est faite également à Valparaiso et ce fondu-là me semble encore plus fondu (lire plus véloce et donc plus... con) que le précédent : http://www.youtube.com/watch?v=jO0VLouJ … re=related

(Où il apparait que Valparaiso n'est pas vraiment ce qu'on pourrait appeler un paradis)

Re: Pour le plaisir des yeux

Yves H a écrit:

ce fondu-là me semble encore plus fondu (lire plus véloce et donc plus... con)

Faut pas généraliser : un tas de lâches se cachent parmi les cons ! big_smile

57

Re: Pour le plaisir des yeux

Yves a écrit:

(Où il apparait que Valparaiso n'est pas vraiment ce qu'on pourrait appeler un paradis)

Alors la, pas du tout ... J'y etais en 2009 ... Patrimoine mondial de l'UNESCO ???? Mouais...
Un "favela" de luxe made in Chile ... Bon, j'exagere peut-etre un peu mais cela vaut vraiment
pas le deplacement...mais les touristes aiment bien... Tourisme=Argent=gouvernement chilien content..

Re: Pour le plaisir des yeux

Yves H a écrit:

ce fondu-là me semble encore plus fondu (lire plus véloce et donc plus... con)

Faut pas généraliser : un tas de lâches se cachent parmi les cons ! big_smile

Yves H a écrit:

http://www.youtube.com/watch?v=jO0VLouJ … re=related

Lui il a pas eu à éviter un chien à 00:40, ça aide. N'empêche que ce qu'il fait là, je suis pas sûr que Guillaumet s'y serait risqué...! En tout cas moi le mur à 02:27 j'en dormirais plus...

Yves H a écrit:

(Où il apparait que Valparaiso n'est pas vraiment ce qu'on pourrait appeler un paradis)

Ben, pour les descendeurs fous (pléonasme !) ça paraît sympa ; enfin, surtout les jours où le trajet est balisé. Sinon, pour remonter les courses, en effet, je sens que ce serait pas mon spot préféré... wink

59

Re: Pour le plaisir des yeux

Où on apprend donc que Frenchoïd est un peu fondu, un peu lâche et... un peu con ! tongue

Blague à part, tu fais des trucs comme ça, toi, ou tu nous baratines juste pour frimer ? big_smile

Re: Pour le plaisir des yeux

Yves H a écrit:

Où on apprend donc que Frenchoïd est un peu fondu, un peu lâche et... un peu con ! tongue

Blague à part, tu fais des trucs comme ça, toi, ou tu nous baratines juste pour frimer ? big_smile

J'ai fait, voilà une dizaine d'années, mais non, pas des trucs institutionnels comme ça, juste des sorties avec descentes plus ou moins acrobatiques. J'ai un problème : les descentes me grisent, je fais plus trop gaffe à ce que je fais et c'est pas bien car outre "lâche" et "con" il y a aussi "inconscient", et ça vit pas vieux, ou alors pas entier). Après quelques frayeurs j'ai décidé d'éduquer mon garçon donc je me suis calmé (surtout qu'en fait les descentes je les faisais le plus souvent tout seul, ce qui est très mal aussi). Il y avait aussi qu'à un certain stade faut faire le choix d'investir dans du très bon matériel... et j'ai fait le choix (que je n'avais pas vraiment d'ailleurs) de ne pas. Et accessoirement après avoir appris que quelqu'un que je connaissais (de loin) avait participé à une descente (dans le cadre d'une activité d'entreprise) et qu'une soudure du cadre de son spad avait cassé, et que le type est mort dans la pente. Ça calme -- ou ça rend fou, et les exemples existent de gars qui jouent très gros (mais sur de belles montures, ce qui est déjà ça).
En tout cas je souhaite à ceux qui ne connaissent pas encore de :
1. aller assister à une compète de VTT près de chez vous : c'est calme, c'est quasi silencieux (enfin, quand les gars n'utilisent pas des pédaliers "Gold Race"), et c'est très beau !
2. faire du VTT dans un coin sympa, et connaître ce qu'on ressent à se lancer sciemment dans une descente qui fait claquer des dents !

61

Re: Pour le plaisir des yeux

Frenchoïd a écrit:
Yves H a écrit:

Où on apprend donc que Frenchoïd est un peu fondu, un peu lâche et... un peu con ! tongue

Blague à part, tu fais des trucs comme ça, toi, ou tu nous baratines juste pour frimer ? big_smile

J'ai fait, voilà une dizaine d'années, mais non, pas des trucs institutionnels comme ça, juste des sorties avec descentes plus ou moins acrobatiques. J'ai un problème : les descentes me grisent, je fais plus trop gaffe à ce que je fais et c'est pas bien car outre "lâche" et "con" il y a aussi "inconscient", et ça vit pas vieux, ou alors pas entier). Après quelques frayeurs j'ai décidé d'éduquer mon garçon donc je me suis calmé (surtout qu'en fait les descentes je les faisais le plus souvent tout seul, ce qui est très mal aussi). Il y avait aussi qu'à un certain stade faut faire le choix d'investir dans du très bon matériel... et j'ai fait le choix (que je n'avais pas vraiment d'ailleurs) de ne pas. Et accessoirement après avoir appris que quelqu'un que je connaissais (de loin) avait participé à une descente (dans le cadre d'une activité d'entreprise) et qu'une soudure du cadre de son spad avait cassé, et que le type est mort dans la pente. Ça calme -- ou ça rend fou, et les exemples existent de gars qui jouent très gros (mais sur de belles montures, ce qui est déjà ça).

C'est clair.

Cela dit, je n'ai jamais eu la confiance nécessaire et suffisante en mes moyens ni dans le matériel pour me lancer dans des entreprises risquées. Je suis toujours parti du principe qu'il est stupide de jouer sa vie ou sa santé sur un coup de dé. Et des gars pourront toujours venir me raconter que le moindre rouage, la moindre vis, le plus petit tenon ou que sais-je a été vérifié, assuré, certifié, je ne comprendrai jamais l'intérêt de prendre de tels risques. En cas de nécessité absolue, le problème ne se pose évidemment plus. Pour sauver la vie de mes gosses par exemple, je suis prêt à prendre des risques insensés. Mais sans cette nécessité, je n'y vois pas ce que j'aurais à y gagner. Des sensations fortes ? Ok, mais pas à ce prix.

Cela dit, je ne nie pas la performance. Je suis même plein d'admiration pour ce que ces gars sont capables de faire. Mais c'est juste pas pour moi. wink

Frenchoïd a écrit:

En tout cas je souhaite à ceux qui ne connaissent pas encore de :
1. aller assister à une compète de VTT près de chez vous : c'est calme, c'est quasi silencieux (enfin, quand les gars n'utilisent pas des pédaliers "Gold Race"), et c'est très beau !
2. faire du VTT dans un coin sympa, et connaître ce qu'on ressent à se lancer sciemment dans une descente qui fait claquer des dents !

Si je me trouve un coin sympa, tu auras plus de chance de me voir avec une caméra ou un appareil photo à la main que sur un VTT ! Moi, je suis plutôt du type contemplatif. Certes, plus con que templatif, mais soit.

62 (modifié par Frenchoïd 22-03-2011 22:28:10)

Re: Pour le plaisir des yeux

Tout ça me semble tout à fait recevable ; par ailleurs je suis sûr (Freud avait tout prévu !) qu'il existe des vététistes photographes (fût-ce à obturateur hypervéloce), ceci n'excluant pas cela.
Bon, feu Freud me rappelle très à propos que dans ton cas on ne peut pas exclure le fait que ton géniteur soit un routard émérite, et que donc la part d'héritage que tu as choisi d'assumer dans la carrière d'auteur de BD il semble évident que tu ne pouvais pas te permettre de l'assumer également sur la route, mais bon, certains affirment que Freud a écrit beaucoup de bêtises et que c'est celui qui le dit qui y est, alors là-dessus j'irais bien me zoner, moi.
Bonne nuit ! smile

63

Re: Pour le plaisir des yeux

Et bien, moi, je suis un Frenchoïd contraire (comme dans Little Big Man) : ce que j'ai aimé, quand je faisais du veuteuteu, c'était les côtes : ah ! se dire au pied d'un mur qu'on arrivera en haut sans poser le pied au sol !
Pa contre, je pense que je redescendais d'une façon timorée, sur l'échelle de Frenchoïd....

64

Re: Pour le plaisir des yeux

xav kord a écrit:

Et bien, moi, je suis un Frenchoïd contraire (comme dans Little Big Man) : ce que j'ai aimé, quand je faisais du veuteuteu, c'était les côtes : ah ! se dire au pied d'un mur qu'on arrivera en haut sans poser le pied au sol !

Eh bien , tu as du mérite d'amener ton double quintal (tout en muscles, cela va sans dire) au sommet d'une côte. Je te salue dès lors bien bas. L'as du mollet, not'xav kord !

Et comme le disait ce vieux Zoetemelk : "ce sont les petites pédales qui font les gros mollets." Méditons là-dessus.

xav kord a écrit:

Pa contre, je pense que je redescendais d'une façon timorée, sur l'échelle de Frenchoïd....

Là, oserais-je ajouter que tout le mérite en revenait à tes freins ?...

65 (modifié par Frenchoïd 23-03-2011 13:00:24)

Re: Pour le plaisir des yeux

Yves H a écrit:

Et comme le disait ce vieux Zoetemelk : "ce sont les petites pédales qui font les gros mollets."

Tiens, j'ignorais que Zoetemelk parlât l'eddymerckx dans le texte !

Re: Pour le plaisir des yeux

xav kord a écrit:

Et bien, moi, je suis un Frenchoïd contraire (comme dans Little Big Man) : ce que j'ai aimé, quand je faisais du veuteuteu, c'était les côtes : ah ! se dire au pied d'un mur qu'on arrivera en haut sans poser le pied au sol !

Moi, les murs, je peux pas. Je descends. Ça me rappelle une sortie, j'étais avec deux gars qui m'emmenaient dans une interminable montée tout empierrée (le pneu arrière patine tout le temps, on mouline dans le vide, c'est décourageant au possible !), et l'un des deux voilà qu'il casse son dérailleur alors ni une ni deux il continue sur l'unique rapport qu'il trouve, j'ai oublié lequel mais il était pas du tout adapté à la grimpette, et je le voyais me laisser dans sa poussière, j'avais l'impression qu'une Autre Dimension venait de m'engloutir, moi j'avais tous mes rapports mais j'ai mis pied à terre et j'ai poussé le spad, écœuré !

xav kord a écrit:

Pa contre, je pense que je redescendais d'une façon timorée, sur l'échelle de Frenchoïd....

Quelle que soit l'épithète qu'on décroche au passage, on est bien d'accord sur un point, l'important c'est d'arriver au bout (moi je ne fréquentais pas les gars qui maniaient leur spad comme un revolver à la roulette russe)... Or donc, « pas de blâme » ! wink

67

Re: Pour le plaisir des yeux

Frenchoïd a écrit:
xav kord a écrit:

Et bien, moi, je suis un Frenchoïd contraire (comme dans Little Big Man) : ce que j'ai aimé, quand je faisais du veuteuteu, c'était les côtes : ah ! se dire au pied d'un mur qu'on arrivera en haut sans poser le pied au sol !

Moi, les murs, je peux pas. Je descends. Ça me rappelle une sortie, j'étais avec deux gars qui m'emmenaient dans une interminable montée tout empierrée (le pneu arrière patine tout le temps, on mouline dans le vide, c'est décourageant au possible !), et l'un des deux voilà qu'il casse son dérailleur alors ni une ni deux il continue sur l'unique rapport qu'il trouve, j'ai oublié lequel mais il était pas du tout adapté à la grimpette, et je le voyais me laisser dans sa poussière, j'avais l'impression qu'une Autre Dimension venait de m'engloutir, moi j'avais tous mes rapports mais j'ai mis pied à terre et j'ai poussé le spad, écœuré !

Mais a grimpette c'est ce qu'il y a de mieux !
Moi ça m 'évoque une autre anecdote: J'avais 14 ans, j 'étais tout chétif, une vrai crevette, et nous voilà parti, un ami du même àge mais beaucoup plus costaud (il avait déjà mué -la voix grave et tout, du poil aux pattes, toussa... alors que j'avais encore une voix de fille , c'est vous dire ) et mon cousin de 18 ans.
L'ami en question nous emmène à une dizaine de km de là, pour attaquer une côte redoutable dite "la côte à 18 % (c'est comme ça qu'on l'appelait, j'ignore totalement si elle faisait autant, mais elle était vraiment raide dans une première partie, avant de s'adoucir un peu et soudain ... Soudain ... Un vrai mur ! Un truc qu'on aurait dit à angle droit, tout en lacets sur environs 200 mètres).
J'avais déjà essayé de la grimper, sans succès, j 'étais resté bloqué, en équilibre debout sur les pédales dans la dernière partie.
Et là, je vois mon cousin se dresser sur son vélo et attaquer la côte bille en tête. Je monte doucement, à mon rythme (ça veut dire bon dernier tongue), fermement décider à passer ce coup-ci, , j 'enfile les lacets un par un et au détour de l 'un d'eux, je vois le cousin allongé par terre, les bras en crois, soufflant comme un bœuf big_smile
J'ai passé la côte, et j 'en étais pas peu fier.
Le cousin, pour rentrer, on à dû le pousser à tour de rôle, il pouvait même plus avancer correctement après.

68 (modifié par Frenchoïd 24-03-2011 11:18:30)

Re: Pour le plaisir des yeux

Rice N a écrit:

J'avais déjà essayé de la grimper, sans succès, j 'étais resté bloqué, en équilibre debout sur les pédales dans la dernière partie.

« Celui qui freine dans les montées est un... » euh « ... est un... » ben non en fait pour celui-là y a pas de mot !
lol

69

Re: Pour le plaisir des yeux

Frenchoïd a écrit:

« Celui qui freine dans les montées est un... »

...un Armstrong, Pantani, Contador,... ?

70

Re: Pour le plaisir des yeux

Frenchoïd a écrit:
Rice N a écrit:

J'avais déjà essayé de la grimper, sans succès, j 'étais resté bloqué, en équilibre debout sur les pédales dans la dernière partie.

« Celui qui freine dans les montées est un... » euh « ... est un... » ben non en fait pour celui-là y a pas de mot !
lol

Comment dire ?... Euh ... Ahum ? ...

Frenchoïd a écrit:

(...) je le voyais me laisser dans sa poussière, j'avais l'impression qu'une Autre Dimension venait de m'engloutir, moi j'avais tous mes rapports mais j'ai mis pied à terre et j'ai poussé le spad, écœuré !

http://www.dogproductshop.co.uk/smile/tongue/tongue0013.gif

71

Re: Pour le plaisir des yeux

Yves H a écrit:
xav kord a écrit:

Et bien, moi, je suis un Frenchoïd contraire (comme dans Little Big Man) : ce que j'ai aimé, quand je faisais du veuteuteu, c'était les côtes : ah ! se dire au pied d'un mur qu'on arrivera en haut sans poser le pied au sol !

Eh bien , tu as du mérite d'amener ton double quintal (tout en muscles, cela va sans dire) au sommet d'une côte. Je te salue dès lors bien bas. L'as du mollet, not'xav kord !

Ah non, il y a malentendu : je faisais beaucoup moins de 200kg, à l'époque ; toujours tout en muscles, mais à peine osais-je frôler le quintal ! (j'ai toujours eu un côté violette.)

Yves H a écrit:

Et comme le disait ce vieux Zoetemelk : "ce sont les petites pédales qui font les gros mollets." Méditons là-dessus.

Tiens ? Je l'aurais plutôt attribuée au Sanglier des Ardennes (Homo Artifex Birota Vehiculum), cette citation...

72

Re: Pour le plaisir des yeux

xav kord a écrit:

le quintal !

Très jolie région soit dit en passant.

xav kord a écrit:
Yves H a écrit:

Et comme le disait ce vieux Zoetemelk : "ce sont les petites pédales qui font les gros mollets." Méditons là-dessus.

Tiens ? Je l'aurais plutôt attribuée au Sanglier des Ardennes (Homo Artifex Birota Vehiculum), cette citation...

Homo, je ne sais pas, mais Birota, sûr qu'il devrait apprécier qu'on magnifiât chez lui cet attribut textuel.

Pour revenir à la citation, j'ignore si le cycliste susnommé a réellement prononcé cette phrase mais il semble bien que le monde de la Petite Reine la lui attribue.

Re: Pour le plaisir des yeux

Yves H a écrit:

Pour revenir à la citation, j'ignore si le cycliste susnommé a réellement prononcé cette phrase mais il semble bien que le monde de la Petite Reine la lui attribue.

On ne prête qu'aux riches, et dans le doute je maintiens que toutes les bêtises apocryphes sont copyrightées Eddy Merckx... wink

74

Re: Pour le plaisir des yeux

On quitte la pédale pour les boules. C'est moins risqué mais pas moins difficile.

http://www.youtube.com/watch?v=7BgPQgTcMKo

Re: Pour le plaisir des yeux

C'est qui, le "JamesC" dont auquel j'ai été averti qu'il avait laissé un message sur le présent topic, message dont auquel aussi il appert qu'il a disparu dans l'éther(net) ? Un bête bot ?