1

(2'560 replies, posted in Hermann)

Denis Hans a écrit:

Dommage que Yves n'était pas là.

En effet, puisque j'étais ici. big_smile

2

(143 replies, posted in Hermann)

Tu ne délires pas, cette couverture existe mais, comme tu l'as dit, elle a été refusée pour sa ressemblance avec celle du Lucky Luke de Bonhomme. Elle fit même l'objet d'un "Hermann at Work" : https://www.youtube.com/watch?v=B0at_9PdWP8. Logique donc qu'elle n'apparaisse plus en couverture de l'édition officielle.

3

(143 replies, posted in Hermann)

Rice N a écrit:
Yves H a écrit:

Pour être franc, je lui rapporte très peu les propos qui sont tenus ici (et ailleurs). Parce que, malgré son expérience et son statut, il est finalement assez fragile, comme tous les "artistes" (je mets des guillemets car il déteste le mot). Des critiques un tantinet acerbes peuvent facilement le déstabiliser. Je filtre donc les critiques et ne lui rapporte que ce qui me semble réellement constructif - par exemple sur la composition des couvertures : éviter l'arbre en arrière-plan et un personnage trop statique qui prend la pose à l'avant-plan. Et encore, j'attends le bon moment, à savoir avant la réalisation d'une nouvelle couverture (...)

Au sujet des couvertures, j'ai toujours été étonné qu'il ne cherche pas d'idées dans les cases de l'album, dont certaines se prêteraient à être retravaillées pour faire de chouettes couvertures, plutôt qu'effectivement un personnage un peu figé avec un arbre ou autre élément de décoration.

Il me semble que, depuis quelques années, il produit des couvertures moins stéréotypées. Et pour rebondir sur ce que tu dis, la couverture du tome 3 s'inspire directement de la scène finale de l'album. Après, on aime ou on n'aime pas, mais l'intention est là.

4

(2'560 replies, posted in Hermann)

Frenchoïd a écrit:

Est-ce qu'en plus de ses multiples talents Hermann spricht Deutsch quand il est à Köln ?

Oui, il parle allemand. Il ne faut oublier que ses premières années d'école se sont faites sous l'Occupation et que, dans son patelin d'origine, les cours étaient dispensés dans cette langue. Son vocabulaire est limité parce qu'il n'a évidemment pas poursuivi ses études en allemand mais son accent est plutôt bon. Quand il se rend en Allemagne, il prend plaisir à se tester et s'étonne que des mots qu'ils croyait avoir oubliés lui reviennent soudain en mémoire.

En plus de l'allemand et de l'anglais, il parle aussi espagnol et se débrouille en italien. Et lit le portugais.

5

(143 replies, posted in Hermann)

Pour être franc, je lui rapporte très peu les propos qui sont tenus ici (et ailleurs). Parce que, malgré son expérience et son statut, il est finalement assez fragile, comme tous les "artistes" (je mets des guillemets car il déteste le mot). Des critiques un tantinet acerbes peuvent facilement le déstabiliser. Je filtre donc les critiques et ne lui rapporte que ce qui me semble réellement constructif - par exemple sur la composition des couvertures : éviter l'arbre en arrière-plan et un personnage trop statique qui prend la pose à l'avant-plan. Et encore, j'attends le bon moment, à savoir avant la réalisation d'une nouvelle couverture, pas juste après. De temps à autre, je lui fais également part de vos suggestions quant au contenu des Jeremiah, comme par exemple continuer de faire évoluer le duo Jeremiah Kurdy.

6

(143 replies, posted in Hermann)

Je confirme qu'il s'agit bien de la couverture officielle. Pour révéler un peu de la tambouille interne, la Prod a dû décentrer le cavalier car le sanglier avait oublié de tenir compte de la titraille : le bloc texte Duke + titre de l'album étant assez massif, il tombait pile sur la tête du cavalier. Un autre solution aurait été de réduire la taille de ce dernier pour qu'il reste centré mais le sanglier n'en était pas fan. Sans compter qu'il aurait fallu étendre la zone de ciel créée dans Photoshop : on se serait alors trop éloigné de l'illustration d'origine.

7

(335 replies, posted in Hermann)

Merci, nim. Mais pourquoi on ne me dit jamais rien à moi ?... hmm

La planche 3.

https://scontent.fbru2-1.fna.fbcdn.net/v/t1.0-9/44983986_912829228924186_4696904508951756800_n.jpg?_nc_cat=103&_nc_ht=scontent.fbru2-1.fna&oh=86bddd1ad62bccd228323dafd9a56944&oe=5C48CAD7

Je dirais plutôt les traits dans leur ensemble : le sanglier n'opère jamais par hachures mais par un trait continu lorsqu'il contoure un personnage. C'est le signe d'un geste totalement maîtrisé. Alors que le faussaire, qui semble avoir une certaine maîtrise de l'aquarelle, n'est à l'évidence pas dans son élément sur un dessin au trait, d'où les petits hachures qui trahissent son hésitation.

Et puis il y a la signature...

10

(2'560 replies, posted in Hermann)

smile

Pour info, je parle de votre cas sur Facebook. Rassurez-vous, je ne cite pas de nom. J'en profite surtout pour mettre en garde les acheteurs potentiels contre les faussaires et les encourage à soumettre sur ce forum le visuel d'un dessin s'ils ont un doute sur son authenticité.

Personne ne vous le demande. Ma remarque visait le faussaire et le site de vente en ligne. Vous êtes la première victime de ce méfait, ne l'oublions pas.

On peut le voir comme ça. Mais un hommage qui ne se présente pas comme tel mais se fait passer pour un original, ça me plait nettement moins.

J'ai la confirmation du sanglier, s'il en était besoin, qu'il s'agit d'un faux. Comme le dit le suidé, ce sont les traits mal assurés et hachés qui trahissent. Il faudrait peut-être avertir le site qui l'a mis en vente qu'il a participé, peut-être malgré lui, à une vente frauduleuse.

En cas de doute, il est préférable de passer d'abord par le forum avant d'acheter un dessin en ligne. Il suffit de poster un visuel et d'attendre le verdict. Je pense qu'il vaut mieux passer à côté d'un original que d'acheter un faux.

Pour moi, c'est malheureusement un faux. Mais je vais demander l'avis du sanglier pour confirmer. Cela dit, le faussaire a un certain savoir-faire. Désolé, Pabelbaba. sad

16

(3 replies, posted in Présentation)

Épatant. Si vous pouviez maintenir ce niveau d'excellence sur tout un album, vous n'auriez, à mon avis, aucun souci à vous faire publier.

17

(3 replies, posted in Présentation)

Votre trait est toujours aussi séduisant. Je constate toutefois qu'il y a toujours quelques soucis anatomiques. Je ne saurais vous encourager davantage à vous inscrire à un cours de dessin pour pratiquer le nu. C'est un passage incontournable si vous voulez progresser.

Le potentiel est là mais, si vous voulez passer à l'échelon supérieur, vous ne pourrez pas rester éternellement au stade du potentiel. Courage !

wink

18

(1'902 replies, posted in Site HH.com)

Je m'avance un peu mais je pense qu'il le teste d'abord rapidement sur une feuille volante et/ou sur un dessin de commande qui implique une prise de risque moindre. Enfin, si le résultat lui plait, il passe aux planches.

19

(1'902 replies, posted in Site HH.com)

De rien, Alain. smile

20

(1'902 replies, posted in Site HH.com)

Alain a écrit:

Tu dis qu'il applique un fixatif sur ses planches, quel genre pour de l'aquarelle ?

Ce n'est pas à proprement parler un fixatif pour aquarelle. Il s'agit de celui-ci : https://www.schleiper.com/onlinecatalog … mp;lang=fr

Malheureusement, tu ne le trouveras pas en France. Schleiper est une chaîne belge de magasins d'articles pour artistes. Mais tu trouveras certainement quelque chose d'équivalent. Le sanglier souligne qu'il faut surtout veiller à prendre du fixatif mat.

Bonne chance dans tes recherches.

21

(1'902 replies, posted in Site HH.com)

Rice N a écrit:
Yves H a écrit:

Ça lui permet d'apporter plus de détails grâce à la finesse de la pointe, ce qui est impossible avec un pinceau classique. Je dirais que ça me fait penser au Rotring mais avec un poil de rondeur en plus. ici, le trait est moins dur, moins clinique qu'avec le Rotring.

Ma crainte est qu'avec le temps le trait ne perde sa couleur noire et tourne au mauve - fréquent avec les feutres. Pour l'instant, comme il applique du fixatif sur ses planches, cela ne semble pas être le cas. Mais a-t-on suffisamment de recul pour en être sûr ?

Je ne sais pas pour les autres gars, mais en ce qui me concerne, c'est une excellente nouvelle.
La période rotring, je l'adore. Ces effets de matière, sur les vêtements notamment, qu'Hermann parvenait à rendre avec juste un trait...

Il ne faudra pas vraiment s'attendre au même résultat, je pense. Ici, il utilise le feutre pour renforcer son trait et apporter des détails qu'il ne pourrait apporter sans cet outil. Il ne l'utilisera pas de la même façon qu'il utilisait le Rotring. Sauf, évidemment, s'il y prenait tellement goût qu'il changeait à nouveau sa manière de travailler. Avec le sanglier, on n'est jamais à l'abri d'une surprise. Mais on n'est pas encore là.

22

(1'902 replies, posted in Site HH.com)

Par distraction, j'avais oublié de mettre à jour le bandeau déroulant du site, c'est maintenant chose faite.

A noter : si le nouveau bandeau n’apparaît pas chez vous, il vous suffit d'effacer dans l'historique de votre navigateur les fichiers en cache. Normalement, les images devraient s'afficher.

Pour le reste, j'attends la nouvelle plateforme préparée par notre informaticien afin de vous offrir une nouvelle version du site qui répond aux standards actuels de la navigation sur le Net. J'espère pouvoir me mettre au travail le plus vite possible.

23

(1'902 replies, posted in Site HH.com)

Ça lui permet d'apporter plus de détails grâce à la finesse de la pointe, ce qui est impossible avec un pinceau classique. Je dirais que ça me fait penser au Rotring mais avec un poil de rondeur en plus. ici, le trait est moins dur, moins clinique qu'avec le Rotring.

Ma crainte est qu'avec le temps le trait ne perde sa couleur noire et tourne au mauve - fréquent avec les feutres. Pour l'instant, comme il applique du fixatif sur ses planches, cela ne semble pas être le cas. Mais a-t-on suffisamment de recul pour en être sûr ?

24

(1'902 replies, posted in Site HH.com)

Oui.

La nouvelle séquence Flash, douzième du nom, est consultable en page d'accueil ou sur Youtube à cette adresse : https://www.youtube.com/watch?v=12noTaghORs

On le voit travailler sur la planche 4 du nouveau Jeremiah... avec, entre autres, un nouvel outil. On en parle si vous le souhaitez.